Test Logitech Wireless Illuminated Keyboard K800

de | août 13, 2015

Bonjour, Aujourd’hui je vais tester le Logitech Wireless Illuminated Keyboard K800. Ce clavier est le premier à disposer d’un rétro-éclairage tout en étant sans fils. Il s’agit d’un clavier type chiclet(comme sur les ordinateur portable) Le prix le place dans les modèles haut de gamme ( 80?). Je vais le comparer à mon ancien clavier, le Logitech diNovo for Notebook, qui viens de me lâcher.

Le K800 est donc un clavier avec rétro-éclairage et sans-fil. Le rétro-éclairage est vraiment une fonction bienvenue. Vous pouvez choisir à la volée l’intensité parmi quatre valeurs. Mieux encore, il est capable de détecter l’approche de vos mains pour s’allumer tout seul ou d’attendre que vous commenciez à taper sur le clavier. C’est très agréable en pleine nuit et cela permet à coup sûr d’économiser la batterie en éteignant le rétro-éclairage quand vous n’utilisez pas le clavier. Sans cette fonction le clavier ne pourra pas être sans-fil. Le diNovo n’ayant pas de rétro-éclairage, le K800 l’emporte sur ce point.

Le Logitech K800 arrive dans un boite sans fioritures aux couleurs de Logitech.

Logitech Illuminated Keyboard K800 boxBundle Logitech K800

Le contenu est minimaliste. Nous trouvons le clavier, le dongle de connexion, un cable de recharge, et une rallonge pour le dongle. Rien de spécial pour le faire fonctionner si vous avez comme moi les pilotes déjà installés. J’ai juste eu à connecter le dongle et à allumer le clavier. J’ai pu commencer à l’utiliser directement. Les drivers et le logiciel setPoint sont parfaitement fonctionnels avec Windows 10.

K800 backlight offK800 backlight on

 

 

 

 

 

 

Comme vous pouvez le voir, ma main déclenche le rétro-éclairage lorsque je l’approche du clavier. En terme de confort, Le Logitech Illuminated Wireless K800 conserve le même forme factor que le diNovo. Aucun temps d’adaptation n’est nécéssaire pour taper à pleine vitesse. Les touches sont larges et accessibles, aucune chance de se tromper. La différence vient des touches elles mêmes. Les touches du K800 sont légèrement moins amorties que celle du diNovo. Cela entraine une frappe plus sèche et un bruit plus prononcé, sans toute fois devenir désagréable. Curieusement la touche espace fait moins de bruit que celle du diNovo. Globalement, je préfère la frappe du diNovo mais cela tient sans doute de l’habitude et la différence est vraiment minime.

Le design du K800 est plus commun que celui du diNovo. Le K800 ressemble à un diNovo qui aurait été arrondis, touches y compris. Cela est une affaire de goût. Personnellement je préfère le design du diNovo.

En conclusion le K800 est un très bon clavier, digne successeur du diNovo. Seul le prix est pour moi excessif.

A bientôt

00

Une réflexion au sujet de « Test Logitech Wireless Illuminated Keyboard K800 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.